Notre partenaire tuning

Comment choisir vos chaines neige ?


Quelques points à prendre en compte avant de réaliser un achat de chaines neige :


Quel est l’encombrement de chaines requis pour votre véhicule ?

L’encombrement correspond à l’épaisseur des maillons. Cette information est primordiale car sur certains véhicules des maillons trop larges peuvent frotter sur la coupole d’amortisseur, détériorant cet organe.

Référez-vous au carnet du constructeur pour obtenir l’encombrement maximal admis sur le véhicule ou consultez la liste d’affectation en magasin.

Quelles sont les dimensions de vos pneumatiques ?

Chaque modèle de chaines neige peut s’adapter sur différents véhicules et tailles de pneumatiques. Il vous faut donc relever les dimensions des pneus afin de sélectionner le modèle adapté. Pour une meilleure performance, il est recommandé d’utiliser les chaines neige sur des pneumatiques « hiver ».

Quel dessin de chaines neige correspond à votre utilisation et à votre véhicule ?


Le dessin des chaines neige influe sur la tenue de route du véhicule. Celui-ci garantit le démarrage, le guidage et le freinage du véhicule équipé. Il existe différents modèles de dessin. La chaine neige croisillons offre une conduite confortable et rassurante grâce à son dessin étudié pour être en permanence au contact de la route. Cette adhérence supérieure permet une utilisation sur sol enneigé ou verglacé.

Attention : certains pays européens interdisent l’utilisation de chaines neige en « échelle ».

Quelles différences entre une chaine neige « bon marché » et une chaine neige haut de gamme ?

La qualité des maillons est généralement semblable : il s’agit en fait d’un fil qui est plié et soudé. Cette technique est la même pour tous les fabricants de chaines neige. Certains fabricants ajoutent ensuite une protection anticorrosion par un ajout d’une couche très fine d’alliage. La différence de prix va être alors sur l’épaisseur du maillon.

Autre point qui différencie le coût des chaines neige, ce sont les systèmes de fermeture : toutes les chaines neige doivent être tendues. Les moins chères ont un système « manuel » qui doit être retendu après quelques mètres d’utilisation. Les modèles les plus coûteux ont un système qui tend automatiquement les chaines neige.

Les précautions nécessaires pour garder ses chaines neige en bon état


- N’attendez pas le dernier moment pour vous familiariser avec le montage des chaines neige. Entrainez-vous à monter les chaines neige avant le départ sur un sol sec et plat.

- N’oubliez pas que les chaines neige sont des éléments d’usure (comme les pneumatiques). Selon l’usage qui en est fait, leur durée de vie varie. Mais il n’est dans aucun cas illimité ! Pour des chaines neige de 9 mm d’épaisseur, il ne faut pas trouver des maillons dont l’épaisseur serait inférieure à 3 mm. En effet, pour permettre de transmettre du couple aux roues sans risquer la rupture des maillons, ceux-ci doivent être suffisamment épais.

- Il faut retendre les chaines neige après quelques minutes de conduite.

- La vitesse maximale conseillée avec des chaînes est de 50km/h.

- Eviter de rouler avec les chaines neige sur les routes sans neige : les chaines neige ne sont pas faites pour rouler sur un sol dur. Cependant, il est souvent inévitable de rouler quelques temps sur une route sans neige : par avalanche, accès aux parkings de chaînage, … Dans ce cas il faut réduire sa vitesse et éviter des accélérations ou freinage trop brusques.

Enfin, pour prolonger la durée de vie des chaines neige, il faut penser à les laver après chaque saison en les laissant tremper dans une bassine d’eau tiède pendant environ 2 heures et les rincer ensuite à l’eau claire.
Enfin bien les laisser sécher avant de les ranger. Cela évitera une corrosion trop importante. Cette corrosion est inévitable, mais elle peut-être considérablement réduite !

Usure normale d’une chaîne qui a roulé sur une route sans neige. Le traitement de surface a été attaqué mécaniquement par la route. Il est logique de voir apparaître des traces de corrosion.
Usure anormale : manque évident d’entretien

Une chaine neige bien montée ne doit pas vriller : On constate parfois des chaînes dont les maillons sont complètement vrillés. Cela provient d’un mauvais montage. Le mauvais positionnement des maillons provoque une usure beaucoup plus rapide de ceux-ci. La chaîne risque de se casser et d’abîmer le véhicule. La seule façon d’éviter ce problème est de bien s’entraîner à mettre les chaînes.

Et les autres produits ?

Depuis quelques années, il existe de nouveaux « dispositifs anti dérapant » qui sont mis en vente : chaussettes,… Ces produits sont complémentaires aux chaînes mais ne les remplacent pas d’un point de vue de la législation. En effet, sur les routes où un panneau « chaînes neige » (ou B26 pour les forces de l’ordre) est présent, seules des chaines neige pourront emprunter la route. A défaut, le véhicule pourra emprunter la route, mais les assurances risquent de ne pas prendre en charge les sinistres qui surviendraient en cas de perte d’adhérence.

La chaussette : Montage très facile, et fonctionne très bien sur des routes peu inclinées et enneigées. En effet, ce produit ne doit pas être utilisé sur une route sablée ou salée. Sur les routes qui ne sont pas enneigées, le produit s’use très rapidement (moins de 20 km en moyenne). Ce produit ne permet pas de franchir des routes inclinées (supérieure 5-10%). Mais il s’avère idéal par exemple pour les chutes de neige dans les régions non-montagneuses.